Camping Saint Jean de Luz

Pourquoi faut-il payer une taxe de séjour en camping ?

Payer une taxe lors de séjour en camping

La taxe de séjour est destinée à financer les dépenses visant l’entretien et la protection des équipements, des sites, des espaces naturels et des services publics. Ceci a été établi afin d’encourager la fréquentation des vacanciers en leur faisant jouir d’un aménagement sécuritaire, confortable et agréable. Les espaces aménagés pour les hébergements en plein air tels que les terrains de camping font systématiquement partie des établissements touristiques et ont été créés pour accueillir les vacanciers. De ce fait, ceux qui comptent y séjourner sont redevables de cette petite participation.

Fonctionnement de la taxe de séjour pour les campings

Comme tous bénéficient des endroits publics, il est tout naturel que toutes les personnes y contribuent. Néanmoins, les enfants de moins de 13 ans ne sont pas concernés par la taxe. Le montant sera alors en fonction du nombre d’occupants et de celle des nuits passé sur les lieux. Elle sera collectée par le propriétaire des lieux, qui se chargera par la suite de la verser à la commune à laquelle il est rattaché. Par ailleurs, elle varie selon la région. Cependant, les tarifs par nuitée ne dépassent pas 2 euros pour les terrains de camping et les terrains de caravanages.

Mode de règlement de la taxe de séjour dans les campings

Dans la grande majorité des cas, elle n’est pas incorporée dans le coût de l’hébergement fourni par les propriétaires, puisque c’est une taxe additionnelle. Il faut pour cela prévoir à l’avance cette taxe de séjour. En général, les gestionnaires demanderont un règlement dès votre arrivée et il est rare que cela se fasse à la fin des vacances. Assurez-vous de ne pas bénéficier d’une exonération, avant de vous acquitter de la somme, puisqu’il y existe quelques cas qui ne sont pas sujets à la taxe.